Le magazine Birdee

Retour au magazine

Les deux faces d’une même médaille : entretiens avec le directeur et le CEO de Birdee

Catégorie : Actualités

Date de publication : 15/03/2019

Partager :

S’il y a bien une chose que je peux dire sur les hommes de Birdee, c’est qu’ils sont généreux. Pour ces interviews, j’ai rencontré Gaël Minon pour un déjeuner à Bastille, un quartier plutôt artistique du Paris Rive Droite. Plus tard, j’ai rejoint Geoffroy de Schrevel à Montparnasse pour un apéritif, l’un des moments que je préfère dans une journée. Les rencontrer tous les deux en l’espace d’une journée, de manière rapprochée, me fait réaliser une chose, c’est que ces deux-là ensemble forment un duo détonant. Gaël est vif, débordant d’idées, créatif, futuriste et semble passionné par les possibilités que nous offrent et nous offriront les technologies. Grand, vêtu d’un polo et de baskets élégantes, il me fait penser à un jeune Steve Jobs. Geoffroy, lui, revient tout juste d’un voyage d’affaires en Asie du sud-est et semble encore plus enthousiaste que jamais. Nous entamons donc un échange sincère et passionné duquel en ressort la conviction que les possibilités en termes d’investissement devraient être accessibles à tous. Je suis absorbée par ce qu’il dit et par sa rhétorique naturelle, je n’entends même plus le bruit du restaurant.

Ce qui les unit tous les deux, c’est l’approche visionnaire qu’ils ont de l’argent. Ils croient tous les deux au choix et à la liberté financière, d’où le nom : Birdee. Ils m’ont tous les deux notifié que le nom Birdee signifie « liberté financière », l’argent c’est la liberté, c’est pourquoi nous l’avons appelé Birdee, libre comme un oiseau…c’est ce que nous voulons pour nos clients, pour ce qui vient après…

Les interviews

Gaël

  • Quel conseil donneriez-vous à un nouvel investisseur ?

C’est simple, il suffit de commencer. Prenez l’exemple de la course à pied, le plus difficile est de sortir et d’y aller. Une fois que vous avez commencé, vous vous entraînez régulièrement et améliorez votre endurance. Il suffit donc de commencer et avec Birdee, c’est possible.

  • Sur l’application Birdee, il est possible de tester les portefeuilles et d’investir virtuellement avant de se lancer « réellement », pourquoi avez-vous développé cette fonctionnalité ?

Nous avons voulu donner aux personnes qui ne sont pas à l’aise avec la finance la possibilité de s’exercer et de tester l’application, gratuitement, comme s’ils avaient investi réellement. Cela leur permet de comprendre comment cela fonctionne avant de se lancer et, au final, de réaliser qu’en fait, ce n’est pas aussi compliqué qu’ils l’auraient imaginé.

  • Qui sont les clients de Birdee ?

Heureusement, le moyen-âge est révolu et l’idée que seuls les hommes blancs d’un certain âge et d’une certaine origine sont ceux qui devraient investir a également disparu depuis longtemps. Nous sommes ouverts à toute personne curieuse d’essayer, les hommes, les femmes, les jeunes. Tout nouvel investisseur est le bienvenu !

Geoffroy

  • Comment est née l’idée de Birdee ?

L’idée de Birdee est vraiment venue du fait que nous avions développé la technologie, la technologie était là avant l’idée. La technologie était essentiellement vendue à des institutions financières, et nous voulions faire en sorte que cette technologie puisse être offerte directement aux clients finaux, aux gens. Tous les avantages que la technologie apporte iraient directement à nos clients. C’est important parce que je crois fermement que toute personne qui a gagné de l’argent en transpirant et en éprouvant des difficultés a le droit d’en tirer le meilleur parti. Et ceux qui en profitent, en prenant une grande partie de l’argent des gens, eh bien je n’aime pas ça.

Je veux m’assurer que le maximum de la valeur créée par la technologie est redonné directement aux gens, à n’importe qui, surtout ceux qui n’ont pas été bien servis par les institutions financières dans le passé. Ce n’est pas que les gens qui travaillaient pour de telles institutions ne voulaient pas les aider, le système ne leur permettait pas, avec cette nouvelle technologie, le système peut changer.

Tout le truc de fintech, cette nouvelle technologie financière, c’est l’inclusion. L’innovation technologique doit profiter en particulier aux personnes qui ont été exclues d’un certain nombre de services auparavant. C’est pourquoi nous avons fondé Birdee.

  • L’application Birdee nous invite également à répondre à quelques questions qui permettent de définir notre profil d’investisseur, en fonction de notre personnalité. Pourquoi ?

Vous voulez placer ou investir votre argent d’une manière qui correspond à vos besoins, à vos attentes, à vos craintes. Vous pouvez souhaiter un investissement sûr, qui ne vous empêche pas de dormir la nuit quand les temps sont incertains. Mais si vous aimez les montagnes russes, nous avons aussi un portefeuille pour cela. Tout le monde est différent, nous proposons donc des portefeuilles adaptés à chacun, quel que soit le profil d’investisseur.

  • Quel conseil donneriez-vous à un nouvel investisseur ?

Ne croyez pas que la finance est compliquée ! Le monde de la finance semble compliqué car les gens veulent bien le compliquer et ce, via un jargon spécifique et une complexification excessive des processus. On nous fait croire que c’est difficile et que nous devons payer quelqu’un, souvent très cher, pour nous simplifier cette tâche. Vous n’avez pas besoin d’être un expert et vous n’avez pas besoin de prendre des risques que vous ne comprenez pas. Vous pouvez vous adresser à des fournisseurs de solutions et à des conseillers qui vous expliqueront dans un langage clair ce dont il s’agit. La finance, ce n’est pas de la science-fiction !

Le deuxième conseil est de commencer petit, d’investir de petites sommes mais régulièrement. Investissez régulièrement une petite somme d’argent (10, 20 euros), c’est encore mieux que d’investir un gros montant une seule fois. Vous pouvez investir à long terme et être patient. Si vous avez des rêves et des projets que vous souhaitez réaliser plus rapidement, vous investirez différemment. Nous nous sommes assurés que Birdee ait des solutions pour les deux.

  • Quelle est votre plus grande fierté chez Birdee jusqu’à présent ?

Le fait que le nombre de femmes utilisant Birdee a doublé et continue d’augmenter. C’est important, car la plupart du temps, ce sont les femmes qui s’occupent des finances courantes, alors que ce sont généralement les hommes qui s’occupent des investissements. Le fait que le nombre de femmes utilisatrices ait augmenté, alors que ce n’est pas nécessairement le cas dans ce domaine, est une raison d’être très fier. Nous voulons être de plus en plus pertinents pour ceux qui ont l’impression de ne pas faire partie du monde de l’investissement.

Que feriez-vous si vous aviez une liberté financière ? Mettez vos chaussures de course, jetez un coup d’œil à Birdee, le plus dur est de faire le premier pas.

Gabrielle Tekerian – Content Writer